Quelles sont les plantes d’intérieur les plus faciles à entretenir ?

Publié le : 13 mars 20248 mins de lecture

La quête d’un espace de vie plus sain et plus vert a donné naissance à l’engouement pour les plantes d’intérieur. Pour certains, une maison écologique n’est pas seulement une demeure équipée de panneaux solaires ou de systèmes de recyclage, mais un lieu où la nature est présente à l’intérieur. Toutefois, toutes les plantes d’intérieur ne sont pas créées égales. Certaines sont plus faciles à entretenir que d’autres. Parmi elles figurent la robuste Sansevieria, le résilient Ficus elastica, la florissante Spathiphyllum, la versatile Chlorophytum comosum, l’ombrageuse Epipremnum aureum et la tolérante Zamioculcas zamiifolia.

Sansevieria (langue de belle-mère)

La Sansevieria, communément appelée langue de belle-mère, est l’une des plantes d’intérieur les plus appréciées pour sa facilité d’entretien. Son feuillage vert et luxuriant apporte une touche de nature à n’importe quel bureau ou maison. Pour assurer son bon développement, quelques éléments sont à prendre en compte :

  • Le besoin en lumière : même si la Sansevieria peut survivre dans une pièce sombre, une luminosité modérée favorisera son développement.

  • L’arrosage : contrairement à d’autres plantes d’intérieur, la Sansevieria n’a pas un grand besoin d’eau. Il suffit d’attendre que le terreau soit sec en surface avant d’arroser de nouveau.

  • Le type de sol : un terreau bien drainé est idéal pour éviter le pourrissement des racines.

Les différentes variétés de Sansevieria ont des besoins spécifiques, mais toutes partagent une tolérance remarquable aux conditions d’intérieur non idéales, y compris un manque de lumière et de l’air sec.

Ficus elastica (plante caoutchouc)

Reconnu pour sa facilité d’entretien, le Ficus elastica, ou plante caoutchouc, est une plante verte intérieure qui demande peu d’attention. Son entretien hivernal, par exemple, ne nécessite que des ajustements simples sur l’arrosage, l’éclairage et la température. Une bonne règle de base consiste à diminuer le volume d’eau utilisé, étant donné que les plantes ont tendance à croître plus lentement en hiver. De plus, malgré sa nature tropicale, cette plante apprécie les températures légèrement plus basses durant cette période de l’année.

La taille du Ficus elastica doit être effectuée lors du printemps. À ce moment, une coupe précise permet de diriger la croissance de la plante et de contrôler sa hauteur.

En dépit de sa résistance, le Ficus elastica peut perdre ses feuilles. Plusieurs raisons peuvent expliquer ce phénomène, d’une quantité d’eau insuffisante à un éclairage inapproprié.

Pour ceux désireux d’acheter un Ficus elastica, de nombreux points de vente proposent cette plante. Le choix du vendeur doit cependant prendre en compte la qualité de la plante et le prix, inclus TVA.

Spathiphyllum (fleur de lune)

Le Spathiphyllum, communément appelé fleur de lune, figure parmi les plantes d’intérieur préférées en raison de ses nombreux avantages. En plus d’ajouter une touche de verdure à n’importe quel endroit, cette plante possède un atout supplémentaire : elle contribue à l’amélioration de la qualité de l’air. Contrairement à d’autres plantes comme le ficus lyrata ou le yucca, le Spathiphyllum demande un entretien minimal, ce qui en fait une plante d’intérieur parfaite, même pour les jardiniers novices.

Le Spathiphyllum se plaît dans un environnement lumineux, mais il fuit le soleil direct qui pourrait brûler ses belles feuilles. Un endroit clair sans soleil direct est idéal. Pour ce qui est de l’arrosage, beaucoup pensent que l’idéal est de l’arroser une fois par mois, mais en réalité, l’arrosage doit être ajusté selon la température de la pièce. En été, le Spathiphyllum a besoin d’être arrosé tous les 15 jours avec de l’eau à température ambiante. En hiver, un arrosage tous les 20 jours suffit.

Le Spathiphyllum est une plante qui aime l’humidité. Un pot de 27 cm ou un pot de 21 cm rempli d’eau d’arrosage lui convient parfaitement. Si comparé à d’autres plantes d’intérieur comme le monstera, le peperomia, le dracaena marginata, le palmier, la crassula, le ficus, ou encore le zamioculcas zamiifolia (plante ZZ), le Spathiphyllum est nettement plus facile à entretenir. Les facteurs qui influencent la floraison du Spathiphyllum sont l’éclairage, le taux d’humidité, la température et l’arrosage. En respectant ces conditions, cette plante fleurira plusieurs fois par an, ajoutant ainsi une touche d’élégance à votre intérieur.

Chlorophytum comosum (plante araignée)

Originaires d’Afrique du Sud, les Chlorophytum comosum, plus couramment désignés sous le nom de plantes araignées, s’adaptent facilement à l’intérieur et sont appréciées pour leur capacité à améliorer la qualité de l’air. Les soins à apporter à ces plantes sont assez simples, ce qui en fait un excellent choix pour les personnes novices en jardinage d’intérieur. Les plantes araignées ont besoin d’un sol bien drainé pour éviter que l’eau ne stagne, car cela pourrait entraîner la pourriture des racines. Un arrosage modéré, environ tous les 10 jours, est suffisant pour favoriser leur croissance.

Les Chlorophytum comosum sont disponibles dans différentes variétés, chacune ayant des caractéristiques distinctives. La propagation de ces plantes à partir de boutures est un processus relativement simple qui permet d’obtenir de nouvelles plantes. En termes de conditions environnementales, elles préfèrent un éclairage indirect et une température ambiante.

Utilisées dans la décoration intérieure pour leur aspect esthétique, les plantes araignées symbolisent également la croissance et la protection. Pour maintenir une plante araignée en bonne santé, il est essentiel de surveiller régulièrement les signes de maladies et de ravageurs.

En comparaison avec l’Aloe vera et la Monstera, la plante araignée est relativement facile à entretenir. C’est une plante idéale pour commencer une collection de plantes d’intérieur.

Epipremnum aureum (pothos)

Parmi les plantes d’intérieur faciles d’entretien, l’Epipremnum aureum ou pothos, se distingue par sa robustesse et sa beauté. Originaire des forêts tropicales, cette plante grimpante apprécie une luminosité modérée et n’aime pas une exposition directe au soleil. Son entretien est simple : un arrosage régulier, une fois par semaine, est suffisant pour maintenir sa santé. De plus, elle est adaptable et peut parfaitement convenir à un environnement de bureau, où la lumière naturelle est souvent limitée.

D’autres plantes d’intérieur, comme le ficus, le yucca et l’aglaonema, sont également réputées pour leur facilité d’entretien. Par exemple, le ficus lyrata, avec son feuillage brillant et ses grandes feuilles, nécessite beaucoup de lumière, mais peu d’eau d’arrosage. Quant au yucca, il préfère un sol bien drainé et une exposition au soleil. L’aglaonema, avec ses feuilles panachées de vert et de blanc, préfère une lumière tamisée. L’Epipremnum aureum peut atteindre une hauteur de 140 cm, incluant la TVA du philodendron.

Zamioculcas zamiifolia (plante ZZ)

Le monde de la botanique intérieure est fascinant, et parmi toutes les variétés existantes, la Zamioculcas zamiifolia, ou plante ZZ, suscite un grand intérêt. Avec ses feuilles brillantes et son entretien relativement simple, cette plante a su gagner le cœur des passionnés de plantes vertes. Son entretien requiert peu d’efforts et elle s’adapte à des conditions variées, la plaçant parmi les plantes les plus faciles d’entretien.

Pour arroser la plante ZZ, une fois par semaine suffit généralement. Cependant, cette fréquence peut être réduite pendant l’hiver, période durant laquelle la plante nécessite moins d’eau. Parmi les problèmes courants de la plante ZZ, on note le jaunissement des feuilles, généralement dû à un arrosage excessif. Pour l’éviter, il suffit de veiller à ce que le sol soit bien sec avant chaque arrosage.

Concernant l’achat de cette plante, plusieurs options s’offrent aux amateurs de botanique. Les variétés de taille standard, mesurant environ 24 cm, sont couramment disponibles dans de nombreux magasins de jardinage.